L’instant présent de Guillaume Musso

Un roman au suspense haletant.

Je comprends que ce romancier ait du succès.

C’est le premier roman de Guillaume Musso que je lis. Publié en 2015, L’instant présent serait comme tous les ouvrages de Guillaume Musso, un bon livre commercial.

Me concernant, je l’ai abordé sans préjugés et je n’ai pas été déçue, bien au contraire.

D’emblée, on entre dans une histoire frappante et mystérieuse, ce qui nous incite à poursuivre la lecture. Intrépide, le héros ne recule pas devant les dangers, et bien souvent on tremble avec lui.

Il n’y a aucun temps mort et l’on va de surprises en surprises. Le synopsis est haletant.

Le chef d’orchestre Musso fait franchir à son récit de nombreuses portes, toujours plus lointaines et plus hautes, et moi, je suis scotchée.

Sans tout dévoiler, il y a des jeux de miroirs puissants entre la vie et la fiction et des mises en abyme très bien construites qui remettent en question toute nos croyances.

Le coeur est la raison de Lionel Touzellier

Des héros avec un grand coeur !

Paru le 27 janvier 2021 avec une terre en forme de coeur comme illustration de couverture, et le titre : Le coeur est la raison, Lionel Touzellier informe tout de suite le lecteur sur ses ambitions de créer une histoire généreuse où l’homme et la terre sont au centre de ses préoccupations.

On suit tout d’abord le quotidien de l’héroïne sur un rythme lent, comme pour mieux s’imprégner des différents événements qu’elle vit, puis, peu à peu, la cadence s’accélère.

Avec ce roman, nous sommes dépaysés, et c’est ce qui fait en partie le charme et l’intérêt de ce récit bien écrit. Nous sommes tout d’abord chez les Inuits, peuple dont nous découvrons quelques coutumes et par la suite, nous voyageons avec l’héroïne sur des terres où les moeurs sont pour elle bien plus étranges et la population bien plus rude.

Pourtant, quel que soit le lieu où elle vit, elle garde l’espoir, de manière bien naïve, de rencontrer des personnes qui lui ressemblent et qui auront le même objectif qu’elle : se soucier de nos semblables, des animaux et de la terre.

Quelle que soit la réussite de nos projets, il faut aller au bout de nos convictions, c’est un peu la thèse de l’auteur, et pour cela, il faut tout tenter au risque d’échouer.

Si l’on est optimiste et enthousiaste, même dans nos envies les plus folles,

pourquoi n’aboutirait-on pas à un bon résultat ?

Cette histoire originale, très humaine et proche des animaux est ainsi une belle réussite. C’est pour cette raison que je félicite l’auteur et lui attribue un cinq étoiles.

Béatrice

Note : 5 sur 5.

%d blogueurs aiment cette page :