Auteurs et livres à lire quand on est lycéen

Il est important pour moi de publier cette première liste de livres à lire quand on est lycéen, car tout au long de l’année, vous aurez à connaître un certain nombre d’auteurs et d’oeuvres qui sont au programme des classes générales.

Ainsi, et je le conseille à tous mes élèves, il faut connaître les auteurs et être sufisamment à l’aise pour citer leur siècle et le courant littéraire auxquels ils sont rattachés. Si de surcroît, vous avez lu une de leurs oeuvres, vous  êtes en posdibilité d’apprécier la saveur des écrits des auteurs des siècles passés ou contemporains.

Auteurs et livres à lire quand on est lycéen !

Il est important pour moi de publier cette première liste d’auteurs et  livres à lire quand on est lycéen, car tout au long de l’année, vous aurez à connaître un certain nombre d’auteurs et d’oeuvres qui sont au programme.

Ainsi, et je le conseille à tous mes élèves, il faut connaître les auteurs et être suffisamment à l’aise pour citer leur siècle et le courant littéraire auxquels ils sont rattachés. Si de surcroît, vous avez lu une de leurs oeuvres, vous êtes en possibilité d’apprécier la saveur des écrits et connaître les auteurs.

En conséquence, mon conseil, et je ne répète jamais assez, c’est de lire. Lire des livres de votre programme et aussi des livres dont le thème vous plaît et qui vous amèneront vers des aventures singulières et dépaysantes.

Lectures qui vous permettront également de comprendre la société telle qu’elle était auparavant et comme le dit si bien Voltaire : « plus les hommes seront éclairés, plus ils seront libres »

Citation de Montesquieu  :

L’étude a été pour moi le souverain remède contre les dégoûts, n’ayant jamais eu de chagrin qu’une heure de lecture ne m’ait ôté.

Donc, voici un début de liste d’auteurs à connaître absolument,  liste que je compléterai au fur à et à mesure  :

Pour les poètes et romanciers :

  • Victor Hugo (1802-1885) : poète et romancier romantique, certains poèmes  du recueil « les châtiments » et « les contemplations » sont à connaître !

Mouvement littéraire qui vise un idéalisme à travers le symbole, c’est le symbolisme

  • Baudelaire (1821-1867) :   les fleurs du mal
  • Arthur Rimbaud (1854-1891) : Illuminations

Mouvement surréaliste : 

  • les fleurs du mal ( 1880-1918) : alcools (1913)

Pour les romanciers : 

Romanciers romantiques (moi, sentiments passionnels, mal du siècle)

  • Victor Hugo (romancier et poète du 19e siècle) : les misérables
  • les fleurs du mal (18-19e siècle) : le rouge et le noir (1830)  : roman romantique

Romanciers réalistes (primauté de la réalité, conscience sociale)

  • Balzac (1799-1850) : le père Goriot (1835), la comédie humaine,
  • Gustave Flaubert (1821-1880) : Madame Bovary (1857)
  • Emile Zola (1840-1902) chef de file des naturalistes : Germinal, la Comédie humaine, Thérèse Raquin
  • Maupassant (1850-1893) : Bel Ami, une  vie, Le Horla

Romanciers de l’absurde :

  • Albert Camus (1913-1960)(écrivain, philosophe, romancier, dramaturge, essayiste et nouvelliste ) : l’étranger (1942)
  • L.F Céline (1894-1961) : voyage au bout de la nuit (1932) 

Nouveau roman :

  • M. Duras ( 1914-1996) : l’amant(1984)

Pour les romanciers et conteurs philosophes du classicisme (interrogent les préjugés) :

  • Voltaire (romancier, conteur philosophe),(1694-1778) : Candide ou l’optimisme (1759); Extrait analysé ici !
  • Denis Diderot (1713-1784), écrivain, philosophe et encyclopédiste français des Lumières, à la fois romancier, dramaturge, conteur, essayiste, dialoguiste, critique d’art, critique littéraire et traducteur : Jacques le fataliste et son maître,  dialogue philosophique paru en 1796

Pour les essayistes :  

  • Michel de Montaigne (1533-1592)  : les essais ( 1580)

 


Cette liste n’est bien entendu pas exhaustive. Si vous souhaitez me soumettre des idées ou me poser des questions, vous pouvez le faire via ce questionnaire ci-dessous.  

N’oubliez pas de vous abonner pour avoir accès à tous les cours gratuits en ligne : comment identifier le registre lyrique et le vocabulaire de la poésie !

 

 

 

 

Quelles sont les premières questions à (se) poser pour analyser un texte ?

Tout d’abord, vous devez regarder qui est l’auteur, à quel siècle il appartient et son courant littéraire afin de le situer dans le temps et par rapport aux autres écrivains.
Vous devez identifier le type du texte : est-il narratif, explicatif, descriptif, argumentatif ? Pour en savoir plus sur ces différents types, m’écrire un message en commentaire..)

Quelles sont les premières questions à (se) poser pour analyser un texte ?  Ce sont les premières questions que vous devez vous poser quand vous êtes en classe de seconde.

Débutent les cours en français, et puis un jour, votre professeur vous annonce : vous avez un commentaire de texte à faire à la maison pour la semaine prochaine.

Pas de panique ! Je vais vous donner quelques conseils et outils pour réussir ce premier devoir.

Il y a un questionnement autour des textes qui est identique quel que soit le genre (poésie, roman, théâtre,  poésie ou texte argumentatif), et un autre spécifique aux genres. Aujourd’hui, nous nous intéressons au questionnement général.

Alors commençons : 

Vous avez sous vos yeux un extrait de roman, vous prenez une fiche cartonnée et vous écrivez (ces fiches à remplir pour chaque écrivain vous aideront pour les révisions avant vos épreuves du bac français)   :

  • Tout d’abord, vous devez regarder qui est l’auteur, à quel siècle et à quel courant littéraire il appartient afin de le situer dans le temps et par rapport aux autres écrivains.
  • Vous devez identifier le type du texte : est-il narratif, explicatif, descriptif, argumentatif ? Pour en savoir plus sur ces différents types, m’écrire un message en commentaire..)
  • Vous devez identifier son genre (roman, nouvelle, conte, poésie,…)
  • Vous précisez les particularités  du genre repéré  : est-ce une scène de rencontre amoureuse, une description, une scène d’exposition, une scène d’aveu, une tirade, une poésie engagée, un dialogue, etc…
  • Vous dégagez le thème principal (qui peut être écrit en une petite phrase) et les sous-thèmes qui pourront vous servir d’axes lors de votre commentaire.
  • Vous devez analyser la situation d’énonciation : le temps et le mode des verbes, le choix des pronoms personnels, les marques de jugement, le vocabulaire et le niveau de langue.
  • Enfin il faut repérer les figures de style, le point de vue, le registre littéraire, ou encore l’atmosphère de la scène.
  • Lorsque vous aurez trouvé ces informations, même incomplètes, vous serez en capacité de trouver quelle problématique (qui peut être une question que vous vous êtes posée en trouvant le thème) s’adapte le mieux à l’histoire du texte.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à me poser des questions

dans la rubrique « commentaires »  ou à me laisser un message ci-dessous !

 

 

L’art de la caricature

L’art de la caricature

Dans le prolongement du cours sur le registre satirique, voici quelques exemples de caricatures et un questionnement sur la censure de la caricature, d’où le titre L’art de la caricature !

Cours de français à distance sur la caricature
Honoré Daumier

Gargantua est une lithographie ‘‘d’Honoré Daumier (1808-1879) », parue le 15 décembre 1831, dans le journal La Caricature.

Cette lithographie est une caricature représentant le roi Louis-Philippe.

Ridiculisé, avec sa tête en forme de poire, sa bedaine et ses rouflaquettes, le monarque avale des sacs d’or prélevés en imposant le peuple, tout en rétribuant ses sbires de pièces qui s’en échappent, puis les défèque en titres (nomination de pair, brevet de la légion) et décorations au profit de la classe privilégiée, depuis la chaise percée sur laquelle il est assis.

Né au début du XIXe siècle comme les romanciers et poètes Victor Hugo qui était le plus populaire des écrivains de  son époque (1802-1885) (Notre Dame de Paris, 1831) et Gérard de Nerval, Honoré Daumier a été emprisonné, à cause de cette caricature, durant 6 mois dont plusieurs dans un asile d’aliénés.

Nous sommes actuellement au XXI siècle, nous ne sommes plus sous le joug de la monarchie :

Ainsi, en mai 2014, il est sorti un film dénommé  » Caricaturistes » – fantassins de la démocratie

avec 12 fous formidables (dont Cabu), drôles et tragiques, des quatre coins du monde, des caricaturistes qui défendent la démocratie en s’amusant, avec comme seule arme, un crayon, au risque de leurs vies. Ils sont: français, tunisiens, russes, mexicains, américains, burkinabés, chinois, algériens, ivoiriens, vénézuéliens, israéliens et palestiniens.

Voici une de leurs caricatures :

leçon sur la caricature du centre d'enseignement du français
Caricaturistes : affiches d’un collectif dont Cabu

Mais aujourd’hui; la grande question est de savoir si en 2015, les caricaturistes peuvent encore dessiner en toute liberté, comme l’a fait Charlie Hebdo depuis 1969. :

Leçon sur la caricature de Béatrice Monge
Peut-on rire de tout ?

Car nous le savons tous que l’hebdomadaire » satirique’‘ a été la cible de menaces et d’un incendie criminel après la publication de caricatures de Mahomet en 2006. Malgré tout, ils n’ont jamais hésité à publier des dessins provocateurs, et de se moquer de tout : des hommes politiques, des religions, des stars en tout genre… La preuve en images.

Hommage à cabu

Et aujourd’hui, qu’en-est-il, les caricaturistes doivent-ils se censurer ???

L’argumentation indirecte posée en question de dissertation : premiers éléments de réflexion

L’argumentation indirecte posée en question de dissertation : premiers éléments de réflexion

Tout d’abord se poser les questions  suivantes : que signifie l’argumentation indirecte ? Quels sont les textes écrits par leurs auteurs en style indirect et pourquoi ?

 


La dissertation consiste à conduire une réflexion personnelle et argumentée à partir d’une problématique littéraire issue du programme de français.
Le sujet de la dissertation peut vous demander par exemple d’étayer (plan analytique), de réfuter (plan dialectique) ou de donner votre opinion sur un point de vue. Le sujet peut également se présenter sous la forme d’une question (plan thématique).
Nous allons nous intéresser au plan thématique avec cette question :
Quel est selon vous, l’intérêt d’argumenter de façon indirecte, par exemple à l’aide de récits imagés ?
C’est donc une question brève qui appelle une réponse argumentée.
  • Soulignez les mots importants sur votre brouillon : intérêt, façon indirecte, récits imagés !
  1. Vous pouvez déjà vous poser des questions sur chaque mot-clef : l’intérêt, c’est-à-dire ce qui est utile, avantageux, ce qui convient, ce qui importe ou ce qui charme, qui captive par l’attention.
  2. Nous pouvons ainsi commencer à dégager quelques intérêts :
La nécessité pour éviter la censure, la volonté de ne pas choquer le lecteur, être plus efficace pour mieux persuader, utiliser une forme plaisante de récit, l’envie d’instruire et de plaire en même temps, éduquer le lecteur, imposer une réflexion plus ou moins approfondie, avoir recours à différentes formes d’humour (satire, ironie,), présenter un intérêt littéraire et philosophique et esthétique.
  1. L’argumentation indirecte est une argumentation masquée  ou détournée qui emprunte les ressorts de la fiction  pour délivrer un message ou une leçon. C’est le cas de :
  •  Des fables de la Fontaine (ses personnages sont souvent des animaux),

  •  Du  conte philosophique (Candide, Zadig, Micromégas de Voltaire)

  • D’autres apologues : la parabole (enseignements chrétiens imagés, l’utopie de Thomas More qui évoque un lieu imaginaire, certains romans comme la ferme des animaux de G. Orwell, la peste de A. Camus ou le théâtre de Marivaux avec l’île aux esclaves.

Pour lire une analyse de candide ou l’optimisme, suivre ce lien !

Si vous souhaitez des informations supplémentaires ou suivre un cours sur la dissertation, n’hésitez pas  à m’envoyer un message :

 

Comprendre ce qu’est le registre satirique !

Le registre satirique qui vient du latin « _Satura_ » est un genre littéraire qui se moque dans le but de critiquer, de dénoncer des comportements en jouant sur l’exagération. La satire a également une visée morale :

Le registre satirique qui vient du latin « _Satura_ » est un genre littéraire qui se moque dans le but de critiquer, de dénoncer des comportements en jouant sur l’exagération. La satire a également une visée morale :

  1. Ce peut être une fable : Les fables de la Fontaine
  2. Une poésie – exemple le sonnet de Scarron in « recueil de quelques vers burlesques publié en 1655 » (lire plus bas)
  3. Des tirades théâtrales : Molière qui ridiculise l’hypocrisie religieuse et se moque des faux dévots dans » le Tartuffe« , ce qui valut à cette pièce d’être censurée durant plusieurs années par Louis XIV.
  4. Une caricature : Honoré Daumier (1808-1879)
  5. Une parodie : imitation satirique d’un ouvrage sérieux – ex : Rimbaud défini comme un poète de la parodie.
  6. Une satire littéraire : introduction des châtiments de Victor Hugo.

Les figures de style de la satire :

  • Antiphrases et figures d’opposition : exprimer ses idées par leur contraire dans une intention ironique.
  • Figures de l’exagération (hyperboles…) avec des images fortes
  • Naïveté feinte ou éloge paradoxale
  • Allusions et sous-entendus : ironie
  • Le vocabulaire dépréciatif.

Le ton peut être plus ou moins polémique ou virulent selon les moyens employés :

de la remarque à la dénonciation ; de la description dévalorisante (langage dépréciatif, métaphores négatives) à un véritable réquisitoire(figures d’insistance, hyperboles excessives, oppositions flagrantes…) ; de l’ironie sous-jacente (connotations, sous-entendus) à la polémique ouverte (phrases exclamatives et interrogatives exprimant la colère ou le dégoût…)

Les genres de la satire sont variés :

Le pamphlet (écrit bref et violemment polémique), l’épigramme (poème à visée satirique), le portrait ou la caricature présentée souvent comme un blâme hyperbolique, les maximes (courtes sentences qui énoncent un principe moral), les apologues (bref récit à visée morale).

On attribue la paternité de la satire au poète latin  » Lucilius » (IIe siècles av J.C). C’était un genre très en vogue à Rome, ce qui a permis à Juvénal dans « Satires » de dénoncer les nuisances de Rome dans ses poèmes satiriques. Un peu plus tard, plusieurs oeuvres du moyen-âge utilisent les animaux dans un but satirique : le roman de Renart (1170-1250).


Voici un exemple de « sonnet » satirique de Scarron (1610-1660). Mouvement baroque

L’art du « blason«  est l’art de décrire une partie du corps, de la femme en particulier. Cette description se fait habituellement sur le mode élogieux (laudatif), et loue la beauté de l’anatomie qui est une manière pour le poète d’exprimer, sur un mode souvent ludique, son amour.

Ici, Scarron renverse les règles, dans un anti-blason, la description des dents d’Hélène, pour lui déclarer toute sa haine.

Dans cette forme courte du sonnet, il détourne ainsi les poncifs poétiques pour peindre laideur et puanteur, dans un renversement des valeurs finalement très baroque.


Vous faites voir des os de Scarron en 1655

Vous faites voir des os quand vous riez, Hélène, Dont les uns sont entiers et ne sont guère blancs ; Les autres, des fragments noirs comme de l’ébène Et tous, entiers ou non, cariés et tremblants.

Comme dans la gencive ils ne tiennent qu’à peine Et que vous éclatez à vous rompre les flancs, Non seulement la toux, mais votre seule haleine Peut les mettre à vos pieds, déchaussés et sanglants.

Ne vous mêlez donc plus du métier de rieuse ; Fréquentez les convois et devenez pleureuse : D’un si fidèle avis faites votre profit.

Mais vous riez encore et vous branlez la tête ! Riez tout votre soûl, riez, vilaine bête : Pourvu que vous creviez de rire, il me suffit.

 

Bac français – Etude d’un corpus de textes descriptifs

Où se déroule la scène ? En intérieur, en extérieur, en ville, à la campagne, Y-a-t-il des personnages, une foule ?

Sollicitation des sens : la vue ! Que le narrateur voit-il ? Des couleurs, des mouvements, des volumes, des perspectives ?

Le toucher : y-a-t-il évocation de sensation de froid, de chaleur de moiteur, d’humodité, de vent ?

D’autres sens sont-ils suggérés?

L’ouïe, entendons-nous des bruits ?

L’odorat ou analyser l’environnement à travers les odeurs

Le goût qui est un sens spécialisé dans l’appréciation et la détermination des aliments.

Répondre aux questions d'un corpus
Portrait d’honoré de Balzac

Bac français – Etude d’un corpus de textes descriptifs

Vous êtes au lycée et vous allez passer les épreuves du bac français, voici  une étude d’un corpus de textes descriptifs. Voir également la méthodologie de l’étude des questions d’un corpus.

Nous allons dans cette leçon nous intéresser à l’étude d’un corpus de textes descriptifs, c’est-à-dire à plusieurs et différentes descriptions, avec le corpus suivant :

Grâce aux précisions données, vous pouvez trouver ces textes sur Internet :

  • Le père Goriot  » l’odeur de  pension  » de Balzac.  H. De Balzac est né à Tours  en 1799 et mort à Paris en 1850.  Il élabora une oeuvre monumentale  » la comédie » humaine, dont l’ambition était de décrire la société française de son temps. Le « Père Goriot » connut dès sa parution en 1835, un immense succès. Il  occupe une place centrale dans la carrière de Balzac.

  • « Les Misérables » de Victor Hugo, IV, Chapitre 3.Victor Hugo est un poète, dramaturge et prosateur romantique français, né le 26 février 1802 à Besançon et mort le 22 mai 1885 à Paris. Il est considéré comme l’un des plus importants écrivains de langue française.

  • « La jalousie « de Robbe-Grillet, première section, dîner dans la maison du planteur. Alain Robbe-Grillet, né le 18 août 1922 à Brest et mort le 18 février 2008 à Caen, est un romancier et cinéaste français. La jalousie est le 4ème roman d’Alain Robbe-Grillet. il a été publié en 1957. Il fait partie du mouvement littéraire du « nouveau roman« .

  • « Un barrage contre le pacifique » de Marguerite Duras, la ville coloniale, chapitre II. Marguerite Duras- nom de plume de Marguerite Donnadieu — est une écrivaine, dramaturge, scénariste et réalisatrice française, née le 4 avril 1914 à Gia Định, alors en Indochine française et morte le 3 mars 1996 à Paris. Elle a renouvelé le genre romanesque et bousculé les conventions cinématographiques. Son roman  » un barrage contre le Pacifique » est un roman autobiographique, dans lequel elle évoque sa jeunesse.

Cours de français pour les classes de 1ere de centre d'Accompagnement en français
Portrait de Victor Hugo

Tout d’abord, nous allons expliciter les  fonctions de la description :

  1. ornementale ou décorative (Le Père Goriot)
  2. expressive,  qui manifeste vivement le sentiment, l’intention (La Jalousie)
  3. symbolique, qui représente l’ensemble des relations et des interprétations afférant à un symbole, la symbolique du feu, par exemple (Le jardin de la rue Plumet)
  4. Contestataire ( Un barrage contre le Pacifique)
Cours de français, préparation aux éprreuves du bac
Portrait de Marguerite Duras

Nous allons maintenant nous demander quelles sont les questions à se poser face aux description :

se déroule la scène  ?  

En intérieur  : 1) « le Père Goriot » décrit le salon de Mme Vauquer, donc un décor avec l’oeil d’un visiteur qui le découvrirait pour la première fois.

En extérieur, en ville, à la campagne, Y-a-t-il des personnages, une foule ?

Sollicitation des sens  : la vue !

Que le narrateur voit-il  ? Des couleurs, des mouvements, des volumes, des perspectives ? Dans l’extrait de ce roman de Victor Hugo  » le jardin de la  rue Plumet »  c’est la vue qui est sollicitée chez le visiteur. Cet endroit mystérieux  représente toute une symbolique, surtout celle de la fraternité.

2) Dans l’extrait de « La Jalousie », le narrateur -personnage a une vision personnelle sur les choses. La description a perdu sa fonction référentielle.

3) Dans l’extrait de Marguerite Duras  d’un « barrage contre le pacifique », c’est le quartier haut de la ville qui est dépeint. Il présente une vision du monde engagé d’un lieu luxueux et paradisiaque.

Le toucher : y a-t-il évocation de sensation de froid, de chaleur de moiteur, d’humidité, de vent ?

D’autres sens sont-ils suggérés?

L’ouïe, entendons-nous des bruits  ?

L’odorat ou analyser l’environnement à travers les odeurs :

1) Le Père Goriot » annonce dès le titre  » l’odeur de pension » qu’il souhaite immerger le lecteur dans l’intimité de cet endroit. Avec un lexique subjectif, dépréciatif et ironique, cet extrait montre que la description chez Balzac n’est pas un temps mort dans la description mais c’est une explication qui détaille le réel à des fins psychologiques et dramatiques.

Le goût  qui est un sens spécialisé dans l’appréciation et la détermination des aliments.

Cours sur le corpus de béatrice Monge
Portrait d’Alain Robbe-Grillet

Exemple d’introduction de ce corpus : 

Ce corpus est constitué de quatre extraits de romans qui évoquent des descriptions précises de lieux . Ainsi, Balzac, romancier réaliste du XIX,  qui sait admirablement refléter les êtres et les lieux , décrit le salon de Mme Vauquer avec une rigueur toute scientifique.

Victor Hugo, romancier romantique, nous donne la vision d’un jardin abandonné depuis de nombreuses années. Mais ce lieu coupé du monde est associé à une image harmonieuse et chaleureuse.

De son côté,  chez Alain Roobe-Grillet, romancier du XXE siècle, la description est le reflet déformé d’un personnage et acquiert une fonction narrative.

Enfin,  Marguerite Duras qui appartient tout comme A. Robbe-Grillet au mouvement littéraire du Nouveau Roman,  fait la description d’une manière objective et quelquefois impressionniste , de la ville où sa famille est venue séjourner.

Au travers de la lecture de tous ces textes, nous voyons que la fonction de la description peut varier d’un auteur à un autre et d’un siècle à un autre.


 

 

 

 

 

 

 

Qu’est-ce qu’un réquisitoire ?

Le but d’un texte argumentatif est de persuader et de convaincre, en apportant des éléments pour étayer le point de vue de l’auteur.
Genres : essai, plaidoyer (discours de défense), critique de film…

Qu’est-ce qu’un réquisitoire ?

Pour les lycéens en classe de seconde et de première


Afin de vous aider à comprendre le substantif  « réquisitoire » que vous devez connaître pour vos épreuves et contrôles durant ces deux années, voici quelques explications :

  • Tout d’abord, ce terme s’emploie dans les textes argumentatifs en particulier dans le pamphlet : le pamphlet est une œuvre littéraire dont le but est de contester un pouvoir ou un homme de pouvoir sur le mode de la dénonciation, de la caricature, du dénigrement, de la raillerie, dans un style souvent vindicatif.
  • Ensuite, il s’emploie dans des textes de type injonctif  ou lors d’un procès de la part du procureur de la république.

Petits rappels:

Le but d’un texte argumentatif est de persuader et de convaincre, en apportant des éléments pour étayer le point de vue de l’auteur.
Genres : essai, plaidoyer (discours de défense), critique de film

Le but d’un texte injonctif est de servir à imposer une opinion ou à conseiller, en usant de consignes ou en donnant des ordres, des injonctions.
Genres : recette de cuisine, notice de montage, décision de justice…

Tableau explicatif du substantif  » réquisitoire »

Epreuves bac français

Si vous avez des questions complémentaires, n’hésitez pas à me les poser :

 

 

Pourquoi avons-nous parlé de Voltaire en 07 janvier 2015 ?

« Le fanatisme est à la superstition ce que le transport est à la fièvre, ce que la rage est à la colère. Celui qui a des extases, des visions, qui prend des songes pour des réalités, et ses imaginations pour des prophéties, est un fanatique novice qui donne de grandes espérances; il pourra bientôt tuer pour l’amour de Dieu.

Pourquoi avons-nous parlé de Voltaire en 07 janvier 2015 ?

 

Nous avons parlé de Voltaire le 07 janvier 2015, car  au soir, des autels à la liberté d’expression sont apparus, place de la République à Paris comme devant le siège de Charlie Hebdo. Des dessins, des bougies, des fleurs et quantité d’hommages aux victimes et d’appels aux valeurs républicaines.

Au milieu, Voltaire  avec des exemplaires, surtout, du Traité sur la tolérance, publié en 1763 et redevenu brutalement actuel.

 Faisons tout d’abord un petit rappel sur Voltaire !

François-Marie Arouet, dit Voltaire, est né le 21 novembre 1694 à Paris, ville où il est mort le 30 mai 1778. C’est un écrivain et philosophe français qui a marqué le XVIIIᵉ siècle.

Cours de français à Vic la Gardiole/ frontignan
Pour en savoir plus sur Voltaire, vous pouvez vous abonner à ce site et recevoir toutes les informations et parutions de nouveaux articles.

Il est considéré comme « l’homme universel » et le champion de la tolérance. Comme écrivain, Voltaire a abordé tous les genres et tous les sujets avec une  intelligence remarquable.  Ce polémiste de génie se voulait essentiellement un moraliste. Professant un déisme garanti par la raison et utile à la société, il propose un bonheur terrestre autant que la nature humaine le comporte et affirme sa foi en une morale altruiste et une civilisation perfectible.

« Si tout n’est pas bien, tout est passable ».

Voici un extrait de son article « Fanatisme », Voltaire, Dictionnaire philosophique portatif, 1764

« Le fanatisme est à la superstition ce que le transport est à la fièvre, ce que la rage est à la colère. Celui qui a des extases, des visions, qui prend des songes pour des réalités, et ses imaginations pour des prophéties, est un fanatique novice qui donne de grandes espérances; il pourra bientôt tuer pour l’amour de Dieu.

Il n’est d’autre remède à cette maladie épidémique que l‘esprit philosophique, qui, répandu de proche en proche, adoucit enfin les moeurs des hommes, et qui prévient les accès du mal; car dès que ce mal fait des progrès, il faut fuir et attendre que l’air soit purifié. Les lois et la religion ne suffisent, pas contre la peste des âmes; la religion, loin d’être pour elles un aliment salutaire, se tourne en poison dans les cerveaux infectés.

Un autre extrait du dictionnaire philosophique «  Guerre« 

Il se trouve à la fois cinq ou six puissances belligérantes (…), se détestant toutes également les unes les autres, s’unissant et s’attaquant tout à tour ; toutes d’accord en un seul point, celui de faire tout le mal possible. Le merveilleux de cette entreprise infernale, c’est que chaque chef des meurtriers fait bénir ses drapeaux et invoque Dieu solennellement avant d’aller exterminer son prochain.. .

Que constatons-nous ?

  1. Si ces propos ont été écrits dans la situation qui régnait à l’époque de Voltaire, ils peuvent également s’appliquer à notre époque, d’où leur dimension universelle.
  2. Voltaire utilisait un lexique très dévalorisant pour condamner la guerre
  3. L’expression  » entreprise infernale » est une entreprise digne des enfers qui consiste à « exterminer son prochain« .

Voltaire parle du rôle de la guerre dans un réquisitoire véhément : violence, cruauté, vénalité, voilà ce qui pour lui caractérise la guerre.

Qu’en penser ?

1764 -2015 -2020 : mon avis : l’humanité n’a pas progressé, c’est un triste constat !!

Et vous qu’en pensez-vous ?

Comment commenter une pièce de théâtre par l’exemple d’une comédie de Molière ?

Comment commenter une pièce de théâtre par l’exemple d’une comédie de Molière?

Pour commenter une pièce de théâtre de Molière, il fait faire apparaître l’intérêt, l’originalité d’un texte à partir de son analyse précise.

Pour cela il faut se poser les questions suivantes : De quoi ça parle, et comment?

Analyse – partie 1

  • Comme pour tous les commentaires, il faut reconnaître le genre du texte à commenter :

Dans ce cas précis, c’est une comédie, mais vous pouvez avoir à commenter une tragédie, un drame romantique, une pièce du XVIIème siècle mélangeant ces genres… ; à vous d’identifier précisément le genre.

Aujourd’hui, nous allons analyser une comédie en vers de Molière « la critique de l’école des femmes » où Molière renvoie le spectateur à plusieurs de ses pièces (l’école des femmes et les précieuses ridicules) et où Molière met en scène des spectateurs de « l’école des femmes ».Il joue donc avec les spectateurs et ce jeu peut être qualifié de baroque (Genre théâtral du XVIIe siècle, opposé au théâtre classique, quiprivilégie les émotions, les illusions et le contraste du ton).
  • Le titre de la pièce à également un sens auquel il faut réfléchir. Que ne peut nous suggérer le titre  » la critique de  l’école des femmes » ?

Il faut préciser que « l’école des femmes »représenté en 1662 qui s’interroge sur l’institution du mariage  et sur l’éducation des filles connaît un tel succès qu’elle suscite des jalousies. Cela explique que Molière décide de répondre à ses détracteurs en créant une nouvelle comédie  en un acte »la critique de l’école des femmes (1663) » qui met en scène les partisans et les opposants.

Cette pièce divertit les spectateurs tout en les invitant à réfléchir.

  • Nous devons par la suite identifier de quelle scène il s’agit, le moment et le cadre de l’action : exposition, noeud, péripéties, dénouement…

Pour nous, il s’agit de la scène V qui se déroule dans le salon d’Uranie.

  • Puis il faut déterminer la situation : est-ce une scène de conflit entre plusieurs personnages ou un conflit intérieur,  une scène de révélation, une scène de confidence, un quiproquo, des stances… ;

Dans notre cas précis, Dorante défend l’école des femmes contre un marquis qui ne l’apprécie pas. Il y a donc conflit.

  • Puis nous devons distinguer le sujet de l’extrait, les registres dominants, la forme du texte (est-ce un dialogue ou un monologue ?) avec des didascalies, des jeux de comédiens ?

Dans cette scène, c’est un débat polémique sous forme de dialogue  (double énonciation) et le  registre est satirique doublé de comique (des mots, de gestes).

  • Dans le travail d’analyse préalable au commentaire, il se doit aussi de caractériser les personnages : leur rôle (principal, secondaire ; éponyme ; statut social, rôle dans la pièce) et leurs caractéristiques : traits de caractère, valeurs morales dont ils sont porteurs.

Dorante est un chevalier et un aristocrate  et le marquis fait partie de l’aristocratie. Uranie joue le rôle de la maîtresse de maison.

  • Tâcher de faire le plan du texte pour observer une évolution ou pas (le dialogue a-t-il fait progresser l’action ? un personnage dans sa réflexion ? …)
  • Ne pas oublier le spectateur : que veut-on lui dire et lui montrer, que veut-on lui faire éprouver à travers ces mots, ces gestes, (ces lumières, ces décors), …?

Molière dresse un portrait sévère de l’aristocratie et des classes aisées pour leur assurance, leur attitude méprisante, leur comportement prétentieux et ridicule. A cela, Molière oppose d’autres valeurs : le bon goût et le bon sens.

  • Elaborer un projet de lecture, une problématique que votre devoir planifié examinera.

Pour en savoir plus sur le commentaire de texte, n’hésitez pas à formuler votre demande dans le formulaire ci-joint :

Oral du bac : discours d’Ernest Renan, Science et progrès moral

Avant de débuter l’étude de ce texte, je rappelle aux lecteurs que ce cours est gratuit, mais j’apprécierais un juste retour de la part de tous, car je ne donne pas que des cours de français.

Je suis aussi depuis janvier 2020 écrivain. Ainsi, ce blog est également dédié à la promotion de mon roman « La vie cachée de Mina M ».

Je vous remercie si vous voulez bien cliquer sur le lien et partager sur vos réseaux sociaux les pages concernant sa promotion. ♥♥♥♥♥

Béatrice ♥♥ (Follow me) ♥♥

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

Nous allons débuter notre analyse en vue de préparer ensemble une simulation d’oral du bac français.  Voici tout d’abord quelques rappels méthodologiques :

A l’oral  : ce qui est demandé au candidat :

  • une bonne capacité d’analyse critique

  • De prendre en compte la question qui est posée et d’y apporter une réponse précise et détaillée

  • Faire un plan détaillé de votre explication, ce qui vous permettra d’énoncer l’idée directrice de chaque axe.

« Discours » d’Ernest Renan, Science  et progrès moral

Texte : Ernest Renan, Discours. […]

Ai-je réussi à vous montrer, Messieurs, que ces études 1 en apparence réservées à un petit nombre sont des mères fécondes de découvertes dont tous profitent, que le peuple a le plus grand intérêt à ce qu’il y ait des savants qui travaillent à agrandir le cercle des connaissances humaines, que les plus belles inventions sortent de travaux d’abord obscurs et solitaires ? Et ces inventions ne sont rien, comparées à ce qu’on pourrait faire. Et le bien qui en est résulté pour le peuple n’est rien, comparé à celui qui en sortira. Songez qu’il n’y a que cent ans à peine que l’on applique sérieusement la science aux besoins de la vie. Que les machines et les inventions nouvelles soient parfois une cause momentanée de trouble et de gêne pour l’ouvrier, c’est ce qui arrive malheureusement, car les transformations sociales se font lentement, ou du moins ne vont pas du même pas que les inventions ; l’équilibre met du temps à se rétablir. Mais je n’ai aucun doute sur l’avenir. Je suis convaincu que les progrès de la mécanique, de la chimie, seront la rédemption 2 de l’ouvrier ; que le travail matériel de l’humanité ira toujours en diminuant et en devenant moins pénible, que, de la sorte, l’humanité deviendra plus libre de vaquer à une vie heureuse, morale, intellectuelle. Jusqu’ici la culture de l’esprit n’a pu être qu’une chose de luxe, car les besoins matériels sont impérieux, il faut avant tout les satisfaire. La condition essentielle du progrès est que cette satisfaction devienne de plus en plus facile, et il n’est pas trop hardi de prévoir un avenir où, avec quelques heures de travail peu pénible, l’homme acquittera sa dette de travail, rachètera sa dette de liberté. Soyez sûr que c’est à la science que l’on devra ce résultat. Aimez la science, Messieurs, respectez-la. Croyez-le, c’est la meilleure amie du peuple, la plus sûre garantie de ses progrès. […]

Ernest Renan, Discours prononcé le 1er mai 1869 à l’occasion de sa candidature aux élections législatives. 1.images

Déroulement de l’épreuve :

Historien et philosophe du XIX ème siècle du mouvement positiviste, cet extrait de Conférence est un discours argumentatif et informatif prononcé à Lagny en 1869, dans lequel  Ernest Renan soutient l’importance des sciences qu’il lie au progrès et à la liberté de l’homme.


Plan du travail en vue de l’oral :

  • Rappeler la question : Comment Ernest Renan cherche-t-il à communiquer sa confiance en la Science ?
  • Annoncer les grands axes : 

I -Un discours argumentatif percutant et convaincant

  1. Argumentation construite et rhétorique implacable
  2. La Science aura une incidence sur l’avenir en améliorant la vie des ouvriers

II-Qui fait l’éloge de la science et du progrès et de ses bienfaits pour le peuple

  1. Accroissement des connaissances humaines et d’inventions intéressantes
  2. Eloge de la vie heureuse, et de la culture de l’esprit;

Explication du passage : 

 1) Argumentation construite et rhétorique (art d’agir par la parole sur les opinions et les émotions – puissance du verbe) implacable

Le discours, très structuré, percutant et pédagogue cherche à capter l’adhésion du public (masculin certainement) en l’interpellant régulièrement, et ce dès la 1ere ligne (« Messieurs »), et en lui posant une question, ce qui l’invite  à réfléchir avec lui.

Il utilise également le mode impératif à la ligne 5, 16 et 17 (Songez, aimez, respectez-la, croyez-le)

Afin d‘asseoir sa légitimité et donner confiance à son auditoire, Ernest Renan évoque « un petit nombre  de savants solitaires (on) (dont il fait partie) qui oeuvre pour le bien du peuple et pour le progrès de l’humanité. Son texte est rationnel, personnel avec l’introduction du « je » à la ligne 9.

E.Renan utilise également des arguments d’autorité historiques (Il y a cent à peine que l’on applique la science aux besoins de la vie). Il jongle avec le temps : par le passé (le bien qui en a résulté pour le peuple), le présent (les machines peuvent être cause de troubles….) et le futur qui occupe toute la deuxième partie de ce discours;

 E.Renan se sert de plusieurs phrases emphatiques commençant par « c’est » pour mettre en valeur ces idées et surtout le terme  » science » : « C’est ce qui arrive malheureusement », «  »c’est à la science que l’on devra ce résultat », « c’est la meilleure amie du peuple ».

Il emploie également des phrases déclaratives  en chaîne : « depuis songez….ouvrier », je suis convaincu…intellectuelle, la condition essentielle…liberté.

Même si E.Renan concède que les machines et les inventions sont parfois des causes et de troubles et de gênes pour l’ouvrier, son lexique est très précis et est toujours mélioratif et valorisant. Il fait appel à la fois à la raison du destinataire (pour le convaincre du bien- fondé de ses propos en déroulant une argumentation solide et plusieurs superlatifs), et à ses sentiments pour le persuader   :  » tous profitent », « mères fécondes, plus grand intérêt, plus belles inventions, plus libre, vie heureuse, meilleure amie, la plus sûre garantie…. »

D’autre part, E.Renan avec le choix de ses verbes, affirme sa certitude d’être dans le vrai ; il use d’expression qui traduisent son assurance, sa confiance dans ses idées avec des groupes verbaux comme : « je n’ai aucun doute, je suis convaincu, il n’est pas trop hardi, et aussi des futurs avec deviendra, , acquittera, rachètera, …

Dans la conclusion de ce passage (2 dernières phrases), E.Renan interpelle à nouveau le public.

-La thèse défendue est clairement exprimée dès le départ : Chaque découverte de l’esprit constitue un progrès pour l’humanité.

2)  : La Science aura une incidence sur l’avenir en améliorant la vie des ouvriers et en lui rendant sa liberté bien méritée

Au départ, la classe ouvrière est formée surtout d’individus déracinés, illettrés, sans tradition de luttes, habitués à subir les événements avec résignation. L’ouvrier ne se plaint pas des conditions de travail . Les journées de travail dépassent souvent dix heures et il n’ y a pas de congés. Les accidents du travail sont nombreux notamment dans les mines ou les coups de grisou sont des explosions meurtrières. Les salaires sont faibles. Le logement des ouvriers est souvent misérable et ne s’améliore que lentement. Les villes industrielles sont parfois malsaines. Dans les usines, le bruit est permanent, la température est élevée l’été et glaciale l’hiver. La malpropreté règne dans tous les ateliers, entre autres à cause de l’utilisation d’huile.

L’insécurité est présente tout au long des journées. Le travail dans les fabriques est très éprouvant physiquement comme moralement. Aux déplorables conditions de travail s’ajoute la fatigue des trajets. Ces faiblesses physiques et morales sont alors très propices au développement de maladies. Ce travail pénible provoque un taux de mortalité plus élevé dans la classe ouvrière que dans les autres classes sociales. Ex : le travail est extrêmement pénible dans les mines et dans les usines du Creusot (usine la plus grande de France, ce qui engendre de nombreuses grèves).

Pour améliorer ces conditions de vie et de travail des ouvriers, E.Renan propose les recherches scientifiques, lesquelles accroissent les connaissances humaines,  puis les inventions et de nouvelles machines. Ces études travaillent aux progrès de la mécanique et de la chimie.

Dans ces conditions, et avec le temps, le travail pourra aller en diminuant et l’ouvrier pourra connaître le Salut (ou rédemption). La Rédemption est un concept théologique du christianisme, qui met l’accent sur l’aspect divin du mystère du Salut de l’homme. Dieu rachète l’homme de l’esclavage du mal et du péché, afin de lui rendre sa liberté. Ainsi, l’homme, après quelques heures de travail non pénible, se sentira libre de ne plus travailler (déculpabilisation). De sa dette de travail ( il ne travaille jamais assez pour assouvir ses besoins matériels), il se préoccupera désormais de sa dette de liberté (concept totalement novateur pour l’époque).

II-Qui fait l’éloge de la science et du progrès et de ses bienfaits pour le peuple

  1. Accroissement des connaissances humaines et d’inventions intéressantes

Le discours prononcé par Renan en 1869 spécule que les découvertes des scientifiques profiteront à tout le peuple et même à l’humanité. Il est vrai que la machine à vapeur permit aux travailleurs de se déplacer en train;

La théorie électromagnétique de la lumière en 1864 par Maxwell, l’ invention de la dynamite par Nobel en 1867, la mise au point du béton armé en 1867, les premiers procédés de photographie en couleur en 1869, la classification périodique des éléments par Mendeleïev en 1869 apportèrent des lumières à la chimie et dans d’autres domaines et l’invention de la presse rotative en 1845 apporta un progrès dans le domaine de la mécanique.

Forte de ses inventions, même si elles perturbent le peuple dans un premier temps, elles apporteront du bien-être car le travail sera moins pénible, et les besoins matériels seront plus faciles à satisfaire.

2) Eloge de la vie heureuse, et de la culture de l’esprit;

En outre,  Renan défend l’idée que la science améliore non seulement la vie matérielle des hommes mais leur apporte aussi un progrès moral et une liberté de penser. En effet, comme le travail ira en diminuant, l’humanité aura du temps pour vaquer à une vie intellectuelle (en s’instruisant, en lisant, en cultivant son esprit), donc elle pourra combattre l’illettrisme. Elle pourra avoir des loisirs, vaquer à une vie heureuse, morale et intellectuelle.

Conclusion: Dans cette conférence, Renan utilise toutes les ressources de l’art oratoire pour amener son auditoire à partager son point de vue sur l’importance de la science et sur le bien qu’elle apporte à l’humanité. Il utilise des arguments irréfutables dans la mesure où il renvoie à un passé d’extrême machinisation  pour l’opposer  à la mise en place dans la société progressiste de facteurs moraux, sentimentaux et de nouveaux modes de pensées recentrés sur la liberté. Il exprime un jugement catégorique  et théologique et se projette dans le futur qui grâce aux savants sera selon lui radieux moralement et matériellement.

On peut rapprocher cette vision de la société et de la science comme progrès, de celle des philosophes du 18ème, comme Voltaire, qui pensait lui-même que l’homme éduqué allait vers une société meilleure et plus juste, mais tout de même un peu idéaliste.

images

%d blogueurs aiment cette page :